Les méthodes de classement des business school

Sur quels critères les business school sont-elles classées ?

L’entrée dans les business school n’est pas toujours aussi facile qu’on le pense. Plusieurs critères en effet entrent en ligne de compte pour pouvoir y intégrer et il y a par conséquent des critères propres tant pour les classes préparatoires, les écoles post bac, que pour les admissions parallèles, ce sont les trois voies d’accès des business school. De ce fait, la sélection varie d’une école à l’autre. Pour intégrer un business school, il faut réussir préalablement les concours organisés par l’établissement en question. Par exemple, pour une admission parallèle, il faut passer le concours post bac+2 ; un autre exemple également, il faut passer les concours communs tels que BCE et Ecricome pour s’assurer d’intégrer un business school. Bref, l’intégration dans un business school varie en fonction des types de concours qui ont été passés, concours acces, sésame, concours pass, concours team, concours BCE, Ecricom, Tremplin concours passerelle 1et 2, etc…

Ecoles de commerce privées ou universités ? Que choisir ?

Après le Bac, le choix est difficile entre l’entrée dans les écoles de commerce privées et l’entrée en universités. Chacun de ses deux établissements a ses propres avantages et inconvénients. Selon des statistiques, 60% des étudiants se retournent vers les universités car ils craignent à ce que la plupart des business school ou des écoles de commerce privées ne soient pas reconnues par l’Etat et c’est justement l’une des principales préoccupations des étudiants. Par contre, en intégrant les écoles de commerce privées, celles-ci offrent directement à ses étudiants la possibilité de trouver des stages prodigieux et ainsi de décrocher un emploi plus ou moins prestigieux, contrairement aux universités, bien que reconnues par l’Etat, où la recherche d’un stage n’est pas toujours assurée. Cela dépend donc après de chaque étudiant car le choix d’un business school donne en tout cas plus d’occasions et d’opportunités d’avoir une carrière fiable mais pas toujours satisfaisante selon le cas.

La place des méthodes Agile dans le management de projet

Le contexte pour mettre en place les méthodes Agile Quand il faut s’assurer d’un bon management de projet, la mise en place de moyens stratégiques s’avère nécessaire voire obligatoire afin que celui-ci soit bien piloté et bien organisé.Pour se faire, les méthodes agiles s’appliquent à tout type d’entreprise voulant développer son mode de fonctionnement mais se limitent parfois aux projets de développement informatique. A cet effet, deux principales méthodes agiles se proposent, la première concerne la méthode XP ExtremeProgramming et la méthode scrum. Ces deux méthodes doivent respecter obligatoirement les quatre valeurs fondamentales réparties en douze principes convenus par l’ensemble de la communauté et annoncés par l’agile alliance. Le contexte est qu’il faut que les méthodes agiles assurent un management de projet non redoutable. Pour s’en assurer, la méthode agile propose à ce que le management d’un projetdonne lieu à une forte efficacité face à une croissance des équipes, à l’augmentation des demandes des clients, ou à des projets importants. Comment les méthodes Agiles améliorent le management de projet ? Les méthodes agiles ont un fort impact sur l’organisation managériale d’un projet, elles demandent cependant une étroite collaboration de l’ensemble des équipes et c’est ce qui fera un management de projet un management réussi. Le principe est de savoir détecter au préalable les problèmes qui peuvent se présenter et de savoir anticiper les actions à entreprendre et c’est là qu’intervient les méthodes agiles justement car l’enjeu est de trouver un équilibre entre la prise de responsabilité et la liberté de l’équipe dans les prises de décisions, entre autre cela permettrait particulièrement aux développeurs de développer leur capacité informatique sur le management de projet. Ils sont surtout acteurs majeurs car ils se rapprochent la plupart du temps des clients pour tisser une relation de confiance interminable permettant de développer un management de projet. Les méthodes agiles donc répondent à l’attente de chacun voulant améliorer son management de projet tout en sachant que leur maîtrise par le biais de l’esprit d’équipe en est le principal.

business-school.jpg

Author: Gabriel Delorme

Share This Post On